10 choses apprises dans les romans de SFFF

Hello les dragonautes,

Aujourd’hui on se retrouve pour un article sur les choses que nous ont appris les livres de l’imaginaire. Si, vous savez, toutes ces règles implicites et tacites que nous avons intégrées au fil de nos lectures. D’ailleurs, si on devait être propulsés au milieu d’une apocalypse zombie, dans le futur, ou dans un monde de fantasy, on ne serait pas vraiment perdus.

On va donc balayer préjugés et clichés que les auteurs n’ont même plus besoin de nous expliquer tellement elles sont devenues évidentes.

  1. Gérer une apocalypse Zombie :

                          Les objets contondants, ou comment régler un problème.

 

Depuis le temps que les zombies ont rempli nos étagères, on le sait : pour éliminer un zombie (le verbe tuer n’ayant pas vraiment de sens), il faut viser la tête. Par ailleurs, je ne sais pas vous, mais moi en cas d’attaque, je fuirais la ville directement.

  1. Les règles du voyage dans le temps :

                                          Parce que sinon…

A force, on a pigé : si on voyage dans le temps il est vivement conseillé de ne surtout, surtout pas se croiser. On ne sait pas trop pourquoi, mais il faut pas le faire. Par principe, on a d’ailleurs appris à se méfier : modifier le passé en voyageant dans le temps est rarement possible, voire vecteur de grandes catastrophes. Il vaudra donc mieux laisser les choses telles qu’elles sont. Après tout, le plus gros problème des voyages dans le temps ce sont les INCOHERENCES ! Bref, les voyages dans le temps c’est chiant.

  1. Au Nord, il fait toujours froid :

Devant vous : la grande toundra du Nord…

 

Vous vous retrouvez dans un monde de fantasy. Il y a des Elfes, des Orques, des Gobelins et même parfois des créatures que vous ne connaissez pas. Pourtant, il y a toujours une constante : si vous cherchez une zone froide sur la carte, elle est au Nord. Comme chez nous, oui.

 

  1. Les nains vivent dans les montagnes :

                        Même les chiens sont chelous dans les montagnes…

 

Pourquoi ? On se le demande….

  1. On ne va pas vers un monde meilleur :

                                                       Chouchous, beignets, pilules !

 

Tous les livres d’anticipation le disent : le futur, ça ne fait pas rêver. D’ailleurs, vous avez déjà lu un livre d’anticipation qui nous explique que tout va bien se passer ?

  1. Ne pas signer de pacte avec un démon :

                                 Non mais attention hein, on nie pas qu’il est choupi…

 

Même si c’est tentant, on le sait il ne faut pas signer quoi que ce soit quand un tel être nous le propose. Même s’il est gentil, même s’il est mignon, même s’il s’appelle Calcifer. Non ! Non ! Non ! Ce n’est pas un démon pour rien.

 

  1. Plus le livre est vieux, plus il a des chances d’être maudit.

       Après j’imagine qu’il faut se méfier des apparences…

 

Avec un Musso, vous ne risquez rien (enfin, on se comprend).

  1. Les toilettes sont inexistantes

                                                Et pas une salle de bains !

 

En tous cas, on a jamais su dans quelle partie du château ou du vaisseau elles sont situées. Plus généralement, vous pouvez d’ailleurs oublier tout concept d’hygiène, brosse à dents, lavage de mains, et bains à bulles. La raison évidente est que l’action est rarement présente aux latrines, mais si nous étions propulsés dans un autre univers, on saurait probablement se battre, comprendre les règles implicites de la géopolitique du coin, on saurait déjà qu’il ne faut pas trop emmerder les orques, et que les elfes sont sages, par contre on ne saurait pas vraiment s’autogérer sur l’hygiène. Enfin si, il n’y en aurait pas quoi.

 

  1. Si vous rentrez dans une taverne ça va finir en baston.

                                                              La bonne entente : allégorie.

 

Franchement heureusement que ça se passe pas comme ça dans la vraie vie.

 

  1. L’imagination existe.

 

La conclusion de tout ça c’est que l’imaginaire existe. Enfin en un sens, il est indéniable que nos actions ne seraient pas les mêmes sans nos lectures. Celles-ci nous enrichissent. Ce n’est pas du temps perdu. Pensez à toutes ces choses que vous faites ou pensez par rapport à une lecture, mais aussi plus largement aux films que vous avez vus et à toutes ces choses dont l’esprit s’enrichit. Ne négligez pas ce temps, il est précieux, et il a une conséquence sur votre monde. Je veux dire une vraie conséquence. Donc si on arrêtait un peu les clichés ?

Le milieu de l’imaginaire est un formidable lieu de rencontre collective de l’imagination où un véritable monde se créée. Je trouve ça beau en fait ! Ne le salissons pas, et sentons nous libre de l’explorer.

Tout lyrisme mis à part, est-ce que vous avez d’autres exemples de comportements que vous adopteriez sans problème ? Ou au contraire, avez-vous des contre-exemples dans vos lectures ? Quels sont les auteurs qui jouent le plus avec nos préjugés ?

 

On se retrouve bientôt pour des articles plus sérieux, mais en attendant suivez-nous sur les réseaux sociaux pour vous tenir au courant de notre actualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *