9 idées pour un Noël graphique !

 

Oyez, oyez !

 

Noël approche à grands pas, et vous n’avez toujours pas trouvé LE cadeau pour le neveu pénible, le parent agaçant ou même pour vous ? Ne cherchez plus. Cette année, sur What about a dragon, Noël sera graphique ou ne sera pas.

 

BD, Comics, Manga, nous vous proposons 9 idées de cadeaux pour tous les goûts !

 

De manière non-hiérarchique, nous vous conseillons donc :

 

 

1.Your Lie in April, de Naoshi Arakawa

 

Manga en 11 volumes (série terminée), Your Lie in April évoque la rencontre entre deux musiciens virtuoses. Leurs relations personnelles, professionnelles, leurs doutes et leurs espoirs s’entremêlent et forment une tapisserie fascinante, reflet d’une époque et d’un mode de pensée. Au-delà du dessin qui peut paraître cibler une clientèle plutôt shôjo, c’est un manga à la croisée des genres, absolument bouleversant, à destiner à des lecteurs et lectrices à partir de 15 ans qui n’ont pas d’a priori sur leurs lectures et aiment tous les genres. Un bijou d’émotion.

 

 

2. Black Hammer, de Jeff Lemire et Dean Ormston

 

Le premier tome de Black Hammer est arrivé en France, et il était temps. On y traite l’histoire de super-héros contraints à la retraite dans une petite ville rurale. Comme Watchmen en son temps, Black Hammer prend à contre-pied le genre super-héroïque en évoquant le déclin et la mélancolie d’icônes populaires. Il prend soin d’actualiser le tout et de développer des personnages attachants et finement construits aux prises avec le réel. A conseiller aux fans de comics, bien sûr, mais aussi aux amateurs de civilisation américaine qui y verront là une œuvre moderne et critique, bien loin des combats de titans de la Justice League.

 

 

3. Le Château des étoiles, d’Alex Alice

 

Le Château des étoiles est une uchronie steampunk de haute volée dans laquelle l’exploration spatiale prend un peu d’avance sous l’impulsion du roi Louis II de Bavière. Le dessin y est sublime, et l’ensemble fait penser (de manière évidente et souhaitée) à un hommage à Jules Verne dont l’imagination débridée a irrigué notre modèle de pensée. Je le conseillerai avant tout aux rêveurs et à ceux qui aiment parcourir les livres avec délectation, en profitant du moindre détail de chacune des cases. Malgré tout, cela reste extrêmement feuilletonnant et pourra ravir les aficionados de BD dynamiques !

 

 

4. Haikyû, d’Haruichi Furudate

 

Un manga de volley dont la parution japonaise dépasse les 27 tomes, c’est dire s’il plaît à ses lecteurs. Le mangaka a en effet le chic pour nous plonger immédiatement dans un univers qui, qu’on le connaisse ou non, a un charme indéniable. Les personnages, d’abord, sont archétypaux sans trop l’être et offrent une certaine zone de confort aux lecteurs habituels de manga shônen tout en remuant leurs convictions et en leur offrant de vrais beaux moments d’action. Car oui, le volley est un sport d’équipe et d’action où le dépassement de soi, le respect et les valeurs comptent. Le personnage principal, dont la petite taille pourrait paraître handicapante, le prouvera d’ailleurs au fil des pages qui composent cette excellente série à recommander aux lecteurs à partir de 10 ans qui aiment l’action et adorent voir évoluer les personnages à travers les épreuves rencontrées.

 

 

5. Sandman, de Neil Gaiman et beaucoup de dessinateurs

 

Oui, difficile pour moi de faire un top sans parler de Neil Gaiman, et difficile (du coup) de ne pas évoquer Sandman qu’Urban Comics édite en de très belles intégrales. On y suit Sandman, le maître des rêves, lors de ses expériences fantastiques et mystiques où il rencontre des personnages hauts en couleur issus de diverses cultures et même de diverses mythologies. Chaque chapitre peut se lire individuellement, comme un conte sombre et entraînant, piochant dans la psyché humaine pour en extraire une poésie gothique poignante. A conseiller aux lecteurs exigeants, qui ne conçoivent pas de lire des œuvres simplement pour se détendre. Ils trouveront là un terreau très fertile pour leur culture et leur imagination.

 

 

6. Peter Pan, de Régis Loisel

 

Classique indémodable, le Peter Pan de Loisel raconte la genèse du personnage créé par Barrie. Sombre dans son approche, l’auteur réussit à trouver le ton juste pour évoquer les difficultés d’un monde industriel naissant et la dureté d’un monde moderne qui se désenchante. Son personnage, obsédé par les figures maternelles, est un des éléments forts du récit (parmi la myriade d’autres : Peter Pan n’est pas un classique pour rien). Conseillons Peter Pan à ceux qui voudraient découvrir la BD franco-belge, à ceux qui aiment le personnage de Peter et à ceux qui s’envolent régulièrement vers le pays imaginaire pour échapper à la révolution industrielle (ça représente peut-être une niche ?).

 

 

7. My Hero Academia, de Kohei Horikoshi

 

Ce manga-là est passé hors-radar pour moi pendant longtemps. J’en avais abandonné la lecture, trouvant que la série manquait de souffle épique. Pourtant, en en relisant l’intégralité, je pense que je me suis incroyablement trompé. My Hero Academia part d’un postulat plutôt original : l’humanité a évolué vers un monde rempli de super-héros, les anciens « civils » devenant à peine 20% de la population. Le héros, Midoriya, fait partie de cette dernière tranche mais rêve de devenir un héros malgré tout. Si le premier volume prend un peu son temps, la série s’emballe très vite et les enjeux démentiels sont déroulés à la vitesse de l’éclair. On y trouve tout ce qui fait le sel des shônen, entre rivalités, moments de gloire et super-techniques. A conseiller aux lecteurs de manga de tous horizons et aux fans de comics (si, si, j’insiste). On la conseillera d’une manière générale aux amateurs de lectures nerveuses et effrénées.

 

 

8. Klaw, de Ozanam et Joël Jurion

 

Klaw nous raconte l’histoire d’Ange, un jeune homme qui se trouve par hasard possesseur d’un pouvoir mystérieux. Lorsqu’il est en danger, il s’incarne en un tigre monstrueux qui répand violence et mort sans plus de contrôle. Bientôt, il devra aussi affronter d’autres personnes comme lui, dont les animaux-totems, différents, présentent d’autres caractéristiques non moins inquiétantes. Véritable concentré de peps et de primalité, Klaw est une série d’action à recommander aux lecteurs qui aiment les véritables blockbusters comics, fussent-ils français, les séries aux personnages colorés et les combats dantesques.

 

 

9. Servitude, de Fabrice David et Eric Bourgier

 

Rares sont les BD dont les ambitions dès le tome 1 apparaissent immenses. Servitude fait partie de cette catégorie. Le premier volume (d’une série qui en compte aujourd’hui 5) nous plonge donc dans un monde de fantasy original où la magie semble avoir cédé la place à la politique. Avec un style choral, les auteurs multiplient les ambiances et développent des personnages intrigants dont les destins restent très incertains. La série s’est ensuite développée avec beaucoup de réussite, et représente aujourd’hui une œuvre de dark-fantasy véritablement puissante. Je conseille donc cette série à ceux qui préfèrent au fracas des armes la dureté des mots. Admirable dans le traitement, cette série comblera aussi les lecteurs du Trône de Fer en manque.


N’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de cette liste ! En avez-vous déjà lu ? Avez-vous de vrais coups de cœur graphiques ?

A très vite les dragonautes !

2 réflexions au sujet de « 9 idées pour un Noël graphique ! »

Laisser un commentaire